Accueil > Dispositifs immobiliers à Bordeaux > Para hôtellerie Bordeaux

Para-hôtellerie à Bordeaux : investissez dans la location saisonnière !

Pour devenir loueur saisonnier, en payant moins d’impôt, le régime fiscal de la para-hôtellerie semble être la meilleure alternative. Commencez par mettre en location un bien meublé, en ajoutant quelques simples prestations et vous pourrez défiscaliser dès la première année. Nous allons voir dans cet article, les conditions requises en matière de TVA et fiscalité pour la para-hôtellerie à Bordeaux. Notre équipe se fera le plaisir de vous trouver les meilleurs biens dans les endroits prisés en Aquitaine. Alors n’attendez plus, prenez rendez-vous dans notre cabinet pour connaitre toutes les facettes de la location saisonnière à l’aide de la para-hôtellerie à Bordeaux et sa région aux paysages somptueux : Biscarosse, Arcachon, Mimizan…

Combinez réduction d’impôt sur le revenu et résidence secondaire avec la location meublée saisonnière en para-hôtellerie !
Jean-Yves Gaté - Fondateur en 1998 de Marine Patrimoine

Quelles différences avec la location meublée (LMP et LMNP) ?

Le dispositif LMNP ou la simple location meublée, consiste à louer un logement meublé sans autres prestations, à l’inverse du régime fiscal de la para-hôtellerie où vous serez amené à apporter au locataire certains services. C’est-à-dire que vous n’allez plus pratiquer une location saisonnière à titre d’activité annexe, mais exercer une activité professionnelle et commerciale. Puisque vous allez louer un bien et des services.

Outre la location de la maison ou de l’appartement, vous devez proposer 3 services parmi les 4 suivants pour être considéré comme para-hôtelier à Bordeaux :

  • Un service d’accueil, pas forcément personnalisé, mais incluant la réception des nouveaux locataires.
  • Un service de ménage, comme à l’hôtel : nettoyage à faire avant l’arrivée, les jours de présence des locataires et à la sortie.
  • Un service de fourniture de linge, qui devrait être prêt à l’entrée, comme les draps et les serviettes…
  • Un service petit-déjeuner, situé à l’intérieur du bien ou dans un endroit approprié dans l’immeuble.

Une concierge ou une femme de ménage est recommandée pour vous assister pour toutes vos prestations, notamment dans le cas où votre habitation ne se trouve pas à proximité.

La différence avec la simple location meublée réside dans le statut de « loueur professionnel », sans aucun plancher de revenus, qui est à hauteur de 23 000 € TTC pour le dispositif LMP. Aussi, les salaires, ou autres loyers formant vos revenus annexes, ne sont pas considérés dans le cadre de la para-hôtellerie. Ce n’est pas le cas du statut de la simple location meublée où les revenus de la location devront être supérieurs à la moitié de vos revenus professionnels.

L’exercice de l’activité de para-hôtellerie peut se faire de 2 façons, soit en votre propre nom soit par le biais d’une société.

Quid de la TVA ?

Le statut de para-hôtelier à Bordeaux vous fera bénéficier du régime de la TVA et de l’obligation légale de la récupérer sur les prestations, mais aussi sur l’achat immobilier en lui-même. La TVA applicable en para-hôtellerie est de 10% en France métropolitaine, mais seulement de 2,1% en Corse, avec un engagement d’exercice d’activité sur une période de 20 ans minimum. En cas de revente du bien immobilier avant cette durée, vous vous engagez à reverser une partie de la TVA du bien à l’Etat, à hauteur des années manquantes sur l’échéancier, si et seulement si le nouvel acquéreur ne poursuit pas la location saisonnière avec le régime fiscal de la para-hôtellerie.

Dans le cas contraire, vous n’aurez pas à redonner la TVA collectée.

Une déclaration de TVA devrait être effectuée chaque année, et peut être déléguée à notre équipe pour un accompagnement et un suivi comptable de votre activité en para-hôtellerie.

Quels avantages fiscaux ?

Investir en para-hôtellerie à Bordeaux est synonyme d’importantes économies d’impôts dès la première année, au terme de l’année fiscale. Dans le cas où vos charges excéderaient vos recettes, vous pouvez imputer votre déficit sur vos revenus globaux. Notez que :

  • Vous récupérez les loyers au titre de la location saisonnière sur une période de 15 à 25 semaines en fonction de l’emplacement ;
  • La taxe foncière, les frais d’assurance, les intérêts de votre emprunt, les charges de copropriété et l’amortissement du bien font partie de vos charges.

Un des bénéfices offert par la para-hôtelerie est l’amortissement du bien qui se réalise sur une période de 10 ans, à hauteur de 10 % du prix total, selon le principe comptable de l’amortissement dégressif. Plus précisément, une maison ou un appartement en location, amorti sur une période de 10 ans, signifie que 10% du prix d’achat du bien sera comptabilisé comme une charge annuelle. De ce fait, vous allez payer moins d’impôts sur le revenu (IR), étant donné que l’amortissement vous aide à créer un déficit qui sera imputé sur votre revenu imposable. Toutefois, l’amortissement n’est possible que sur des biens immobiliers neufs.

En achetant un appartement à Arcachon pour 500 000 €, 10 % du prix du bien par an peuvent être passé en charges, soit 50 000 € avec un constat de déficit de 40 000 € à la fin de votre bilan fiscal. Un montant qui sera imputable sur le total de vos revenus. Pour une tranche marginale d’imposition à 41 %, vous réalisez alors une économie d’impôts de 40 000*0.41 = 16 400 € ! Cette plus-value sera aussi imposable en cas de revente de votre bien immobilier. Une réduction totale d’impôt sur le revenu, dans le cadre du régime fiscal, est possible seulement en 15 ans de détention du bien, contrairement à la location meublée qui se fait sur 22 ans (voir Article 151 septies B du CGI).

Cependant, l’assujettissement à l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) de vos biens immobiliers ne se fait pas dans le cadre de votre activité commerciale de para-hôtellerie.

Para-hôtellerie à Bordeaux : plus intéressante que la Loi Pinel !

La para-hôtellerie vous offre la possibilité de réduire vos impôts jusqu’à 21% du prix du bien, avec un plafond de 300 000 €. Qui signifie que vous pourriez faire une économie maximum de 63 000 € sur 12 ans. Afin de voir diminuer leur pression fiscale, la plupart des investisseurs investissent avec la Loi Pinel. Ils s’engagent alors à louer à l’année le bien immobilier, sur une période de 6, 9 ou 12 ans consécutifs avant d’être libre de l’habiter.

Le régime fiscal de la para-hôtellerie offre de nombreux avantages :

  • Étant donné que les tarifs en location saisonnière sont bien plus élevés que les loyers à l’année (30 % en moyenne), vous devez générer plus de recettes sur une année fiscale.
  • Associé à la Loi Pinel, les réductions d’impôts réalisées peuvent être bien plus conséquentes.
  • Mettre en location votre maison ou appartement vous permet de jouir d’une vraie résidence secondaire sur le littoral aquitain : Lège-Cap-Ferret, Biscarosse, Mimizan… Vous pourrez en profiter sur toute la période estivale !

Conclusion

La para-hôtellerie à Bordeaux s’avère être une vraie stratégie patrimoniale, du fait de l’achat rapide des biens immobiliers qui vous procureront d’importantes réductions d’impôts et un abaissement de l’IFI.
Disposant d’une flexibilité par rapport aux autres dispositifs, le régime fiscal de la para-hôtellerie concerne uniquement la location saisonnière, qui deviendra pour vous une vraie résidence secondaire si besoin et si vous désirez investir à Bordeaux ou dans la région Nouvelle-Aquitaine.